Famille ESCHBACH du Neuhof
Famille ESCHBACHdu Neuhof

 

Famille Eschbach

du Neuhof

 

 

Souche ESCHBACH

de

Wingersheim

 .

Vous trouverez sur ce

nouveau site Internet

toutes les informations

concernant

notre famille

.

Ce site a été créé le

15 Avril 2014

par

Jean Louis Eschbach

Webmestre

 

.

.

Actualité

.

 

Par respect du cachet privé, certains articles sont cryptés

réservés à l'usage de la famille Eschbach et ses alliées

 

Pour obtenir le mot de passe

n'hésitez pas à me contacter

en cliquant le bouton ci-dessous. 

 

Ce site a été crée le 1er Mai 2014

Il est administré

par

Jean Louis Eschbach

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

visiteurs

.

Les soins médicaux et la rééducation sont dispensés par un médecin spécialisé en rééducation fonctionnelle responsable d'une équipe de thérapeutes comprenant des kinésithérapeutes, des ergothéra­peutes, des orthophonistes, des psychologues, des psychomotriciennes. Un médecin généraliste et des médecins à temps partiel — un pédiatre, un chirurgien, un urologue, un neurologue et un oto-rhino-laryngologiste — complètent l'équipe. Un service de balnéothérapie et une infirmerie qui fonctionne de jour comme de nuit sont au service des handicapés. Le service d'internat fonctionne avec l'aide de personnels éducatifs spécialisés et est également ouvert samedi et dimanche. Les jeunes sont acheminés au centre grâce à des cars de ramassage, par taxis ou ambulances...

 

Le Service de soins et d'Education Spécialisée à Domicile

Le service de soins et d'éducation spécialisée à domicile assure, depuis 1978, la mise en place d'un traitement précoce ainsi qu'un travail d'aide psychologique auprès des familles. Il s'occupe de 80 jeunes dans le Bas-Rhin de la naissance à l'âge de 25 ans. Ces aides sont destinées aux enfants et adolescents handicapés moteurs qui, en raison de leur jeune âge, de leur handicap ou encore de leur éloignement, ne peuvent être admis dans un établissement spécialisé. Elles sont placées sous la responsabilité d'un médecin spécialisé en rééducation fonctionnelle. Les activités de l'équipe médico-éducative se déroulent soit au domicile des usagers soit par regroupement. L'équipe médico-éducative du Bas-Rhin comprend un médecin spécialisé en rééducation fonctionnelle, une assistante sociale, six éducatrices spécialisées, une ergothérapeute, une kinésithérapeute, une orthophoniste, un psychologue. Il dispose d'une antenne à Haguenau et d'une autre à Sélestat.

 

La résidence "Emeraude" et "l'Essor"

La résidence "Emeraude" a été édifiée en 1989 au n° 114 de la rue de la Ganzau. Elle abrite un ensemble de 20 logements, un F3, quatre F2, 11 F1bis, et quatre studios spécialement aménagés pour des handicapés moteurs ayant une certaine autonomie. Ces derniers dépendent de l'association régionale appelée "L'Aide aux handicapés moteurs". Tous les logements bénéficient de l'aide personnalisée au logement.

Construit en 1994 et ouvert le 1er décembre de la même année, le centre d'aide par le travail "L'Essor" est la réalisation la plus récente de l'association régionale d'aide aux handicapés mo¬teurs. Situé au n° 12 de la rue Amédée-Caillot, il offre 25 postes de travail pour handicapés moteurs. Les activités sont centrées sur l'imprimerie, le traitement de texte et le conditionnement. Cinq emplois à temps plein ont été créés pour encadrer les handi¬capes dans leur travail.

.

Le foyer départemental de l'enfance

Aujourd'hui ce ne sont plus les enfants abandonnés qui sont recueillis en grand nombre dans des foyers de l'enfance. La paupérisation a étendu ses effets sociaux .à beaucoup plus de familles, des familles qui ne posaient pas de problèmes auparavant et qui se marginalisent dangereusement. Cette population augmente et est de plus en plus diffuse. Beaucoup d'enfants sont aujourd'hui placés dans des foyers suite à une expulsion de logement ou ont des parents sans domicile fixe. D'autres facteurs de placement sont les carences éducatives graves, les mauvais traitements, les attouchements sexuels, les parents malades men­taux, les parents incarcérés ou en garde à vue, les violences au sein du couple, les parents toxicomanes.

Implanté au n° 44 de la rue Stéphanie à Neuhof, le foyer départemental de l'enfance occupe une superficie de près de quatre hectares comprenant 22 pavillons entourés par des espaces verts et de spacieux terrains de jeux. Après avoir été sous régie hospitalière, le foyer est, depuis le 1 er janvier 1985, un établissement personnalisé géré par le département du Bas-Rhin. Il dispose de 40 places en pouponnières, de 72 places dans des sections préscolaires et scolaires et de 27 places dans la section pour adolescents. Ce foyer comprend aussi une maison maternelle de 12 places qui accueille des femmes enceintes ou de jeunes mères et leurs enfants en bas âge. Les enfants sont accueillis jusqu'à l'âge de 13 ans.

 

Le foyer est en mesure d'accueillir les placements urgents. Ses autres fonctions — l'observation et l'orientation — sont coordonnées avec les actions de même type menées par les services sociaux du secteur, la Protection maternelle et infantile et ou par les services sociaux des tribunaux. Il assure un rôle polyvalent où l'action psycho-éducative est plus importante que le simple accueil-hébergement. Ceci en étroite relation avec l'aide sociale à l'enfance et avec les juges pour enfants.

 

Le placement en foyer est particulièrement déterminant dans la vie de l'enfant et de l'adolescent. Il concrétise une situation d'échec, mais sert aussi de point de départ à de nouvelles perspectives. Le foyer a trois objectifs. D'abord resituer l'enfant dans son histoire familiale et lui permettre de s'assumer en lui expliquant les raisons de son placement et en restaurant les liens entre parents et enfants. Ensuite réconcilier l'enfant avec l'adulte afin de lui permettre de découvrir et d'établir d'autres modes de relation et l'amener à se situer en tant que sujet. Et finalement construire un projet d'orientation avec l'enfant ou le jeune et sa famille en relation étroite avec tous les travailleurs sociaux concernés.

L'axe principal de l'action éducative est le groupe de vie. Il permet le développement de la vie psychosociale et l'apprentissage de la vie en collectivité qui passe par la prise de responsabilité, la découverte de la loi et des limites, le respect de l'autre dans son originalité. Chaque groupe a son lieu d'habitation dans lequel il aménage son espace selon ses besoins et son style de vie. Le groupe de vie est la cellule de base du foyer. Il est le repère essentiel dans le temps, l'espace et des personnes. C'est autour de cette unité que chaque enfant peut se situer comme appartenant à un groupe.

 

Centrer l'action éducative ne veut pas dire cloisonnement ou enfermement, bien au contraire, c'est à partir de ce lieu, bien investi par tous, que se déroulent les activités de la journée : l'école, les activités de loisirs, les clubs. Quant à la scolarité et la formation professionnelle, elles sont assurées à l'extérieur de l'établissement. Néanmoins le foyer abrite deux classes d'adaptation qui prennent en charge les enfants du primaire en difficulté.

 

 

 

.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean Louis Eschbach